Après mon année erasmus en Suède, le retour au pays est difficile

Il y a un an tout pile, je prenais l’avion pour me rendre en Suède. Il y a deux mois tout pile, je suis rentré en France au terme d’une année riche en émotions et en rencontres. Après une telle expérience, tout est différent. Il est difficile de retrouver sa place en France. Les souvenirs, eux, sont omniprésents. Le manque se fait ressentir au point de se transformer en une douce mélancolie. Comme beaucoup d’autres, la réadaptation n’est pas aisée, et le blues ne fait que durer.

Poursuivre la lecture