Women’s March – L’Europe du Nord a aussi marché

Les images des foules humaines dans les grandes villes américaines ont fait le tour du monde. The Women’s March on Washington devait à l’origine réunir 200 000 personnes dans la capitale américaine. L’ampleur de l’événement a dépassé les organisatrices elles-mêmes, puisque plus de 500 000 personnes se sont rassemblées à Washington. Sans compter, les quelques trois cents marches partout aux Etats-Unis, et toutes celles organisées dans plus de soixante-dix pays à travers le monde et, notamment, en Europe du Nord.

La Women’s March, qu’est-ce que c’est ? Le mouvement est né aux Etats-Unis après la campagne présidentielle, faite de nombreuses polémiques et autres propos sur le genre, l’origine, la religion, l’orientation sexuelle, la couleur de peau, les victimes d’agressions sexuelles, le handicap. L’idée principale du mouvement était avant tout de dire au nouveau gouvernement américain que les droits des femmes sont des droits humains. Au-delà des droits des femmes, le mouvement a été rejoint par de nombreuses communautés, associations, groupes souhaitant défendre leurs droits, faire avancer les choses. Contrairement à ce que beaucoup de médias non-américains ont pu dire, ces marches ne sont pas des marches contre Donald Trump et contre son investiture. Non, elles sont davantage un message envoyé au nouvel exécutif américain pour protéger des droits acquis et pour montrer la solidarité de tous ces groupes autour de valeurs communes.

Même si la majorité de ces marches ont eu lieu aux Etats-Unis, beaucoup ont fait le choix de marcher avec les Américain-e-s pour leur montrer leur solidarité et également pour défendre leurs droits dans leur propre pays. L’Europe du Nord s’est montrée particulièrement mobilisée. Des rassemblements ont eu lieu dans toutes les capitales, réunissant de nombreux expatrié-e-s américain-e-s, mais également des locaux. De Londres à Riga, de Reykjavik à Copenhague, voici quelques photos de ce samedi 21 janvier 2017.

Londres – Royaume-Uni

C’est sans doute à Londres qu’a eu lieu le plus grand rassemblement, en dehors des Etats-Unis. Pas moins de 100 000 participant-e-s s’étaient donné-e-s rendez-vous pour marcher entre l’ambassade américaine, située dans le quartier de Mayfair, jusqu’au fameux Trafalgar Square, en plein cœur de la capitale britannique. La marche, plus que pour montrer une solidarité à l’égard des Américain-e-s, avait surtout pour but de protester contre les inégalités sociales et de défendre les droits de l’Homme au sein du royaume. D’autres marches ont eu lieu dans les villes de Belfast, Cardiff, Lancaster, Leeds, Liverpool, Manchester, Shipley and Edimbourg.

Women's March Londres
Crédits • Dan Kitwood
Women's March Londres
Crédits • Tim Ireland pour Associated Press

Dublin – Irlande

Comme dans beaucoup de villes à travers le monde, les associations organisatrices de l’événement ont été légèrement débordées par l’afflux de personnes. Ce qui devait être une marche s’est transformée en un rassemblement sur Parnell Square. Des marches étaient également organisées dans les villes de Galway et de Castlerbar.

Women's March Dublin
Crédits • Joshua Murray
Women's March Dublin
Crédits • Clodagh Kilcoyne pour Reuters

Reykjavik – Islande

Samedi, environ deux cents personnes se sont réunies au cœur de la capitale islandaise pour marcher en solidarité avec la Women’s March de Washington. Le rassemblement est parti de la place Arnarhóll pour rejoindre Alþingi, le parlement.

Women's March Reykjavik
Crédits • Árni Sæberg

Stockholm – Suède

C’est sur la Norrmalmstorg que ce sont réuni-e-s les Stockholmois-e-s ce samedi. La marche était organisée par Amnesty International, la ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté, et la fédération suédoise pour les droits des lesbiennes, des gays, des bisexuel-le-s, des transgenres et des queers. Selon les organisateurs, entre 1000 et 2000 personnes étaient présentes. Elles ont ensuite marché jusqu’à l’ambassade américaine.

Women's March Stockholm
Crédits • Ola Axman
Women's March Stockholm
Crédits • Pontus Lundahl pour News Agency, via Associated Press

Oslo – Norvège

Environ 2000 Norvégien-ne-s ont marché ce samedi dans la capitale. Les participant-e-s ont parcouru un peu moins d’un kilomètre entre la Youngstorget et la Stortinget, le tout accompagné de concerts et de discours. Des marches étaient également organisées à Trondheim et Bergen.

Women's March Oslo
Crédits • Stian Lysberg Solum pour Reuters

Copenhague – Danemark

Alors que les associations organisatrices avaient espéré réunir un millier de participant-e-s, quelques 5000 personnes auraient défilé dans les rues de Copenhague, reliant l’ambassade américaine dans le quartier d’Østerbro au parlement danois, Christiansborg.

Women's March Copenhague
Crédits • Nils Meilvang pour Scanpix
Women's March Copenhague
Crédits • Caroline Hill

Helsinki – Finlande

À Helsinki, les participant-e-s se sont réuni-e-s par plusieurs centaines sur la place Kansalaistori.

Women's March Helsinki
Crédits • Jussi Nukari pour l’Agence France-Presse

Riga – Lettonie

Selon la chaîne de télévision LTV, quelques deux cents personnes se sont réunies autour du Brīvības piemineklis, le monument de la liberté, érigé en l’honneur des soldats morts lors de la guerre d’indépendance.

Women's March Riga
Crédits • Leva Čīka

Vilnius – Lituanie

Un rassemblement de quelques 150 personnes s’est tenu dans les rues de Vilnius, la capitale lituanienne. L’événement, qui a réuni beaucoup de familles, était placé sous le signe de la bonne humeur.

Women's March Vilnius
Crédits • T. Vinicko
Women's March Vilnius
Crédits • T. Vinicko

Vous pourriez aimer

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :