Swedish Dads : le Suédois Johan Bävman photographie la paternité

Sweden has one of the most generous parenteral leave system in the world.
The current system enables parents to stay at home with their child for a total of 480 days, while receiving an allowance from the state. Sixty of these days are allotted to each parent, and a new proposal aims to increase this by a further thirty days. 

The purpose of this allocation is to promote gender equality. In order to encourage men and women to share their parental leave more equally, a so-called ‘equality bonus’ has also been introduced. The more days divided equally between parents, the higher the bonus. 
In spite of this generous allowance and unique bonus, only a fraction of Sweden’s fathers use all their sixty days of parental leave. Only fourteen per cent of parents choose to share the days equally.    
This photo essay is based on portraits of dads who belong to that small percentage who choose to stay at home with their child for at least six months. With this project, I want to find out why these men have chosen to stay at home so much longer than the majority of Swedish dads. What has it done for them, how have their relationships with their partner and their child changed, and what expectations did they have before taking parental leave?
There are two aims to this project. The first is to describe the background to Sweden’s unique parental allowance. The second is to inspire other fathers – in Sweden, and further afield – to consider the positive benefits of such a system.

La Suède est reconnue pour avoir l’un des systèmes de congé parental les plus généreux au monde. Johan Bävman, célèbre photographe suédois, a décidé de partir à la rencontre de ces pères qui font le choix d’élever leurs enfants. Son exposition « Swedish Dads » explore la paternité et la masculinité. Elle est à découvrir à Lille jusqu’au 8 décembre. 

Poursuivre la lecture

En Norvège, une victoire en demi-teinte pour les conservateurs

Heiko Junge - AFP

Fire nye år. Quatre nouvelles années. Un slogan, mais surtout un pari risqué pour Erna Solberg, première ministre conservatrice sortante. Distancée par la gauche dans les sondages, la droite a réussi à se maintenir et sort victorieuse de ces élections. Pourtant, si les travaillistes sont affaiblis, les conservateurs doivent également se contenter d’une majorité plus restreinte qu’espérée. 

Poursuivre la lecture

Après mon année erasmus en Suède, le retour au pays est difficile

Capture d’écran 2017-08-16 à 16.18.58

Il y a un an tout pile, je prenais l’avion pour me rendre en Suède. Il y a deux mois tout pile, je suis rentré en France au terme d’une année riche en émotions et en rencontres. Après une telle expérience, tout est différent. Il est difficile de retrouver sa place en France. Les souvenirs, eux, sont omniprésents. Le manque se fait ressentir au point de se transformer en une douce mélancolie. Comme beaucoup d’autres, la réadaptation n’est pas aisée, et le blues ne fait que durer.

Poursuivre la lecture

LÉGISLATIVES – Marine Roussillon, candidate du Parti Communiste Français

P1150884

Quinze candidats sont en campagne pour devenir le député de la troisième circonscription des Français de l’étranger. Ils ont accepté de répondre à nos questions : Qui sont-ils ? Quels sont leurs motivations ? Quelles sont leurs propositions ? Autant de questions auxquelles a répondu Marine Roussillon, candidate du Parti Communiste Français (PCF).

Poursuivre la lecture

LÉGISLATIVES – David Rolland, candidat du Front des Patriotes Républicains

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Quinze candidats sont en campagne pour devenir le député de la troisième circonscription des Français de l’étranger. Ils ont accepté de répondre à nos questions : Qui sont-ils ? Quels sont leurs motivations ? Quelles sont leurs propositions ? Autant de questions auxquelles a répondu David Rolland, candidat du Front des Patriotes Républicains (FPR).

Poursuivre la lecture